Pourquoi enseigner la poésie ?

Le temps d’enseignement est précieux et limité, on le sait bien, et les instituteurs, professeurs et directeurs ont chaque année des décisions difficiles à faire pour donner la priorité à certains contenus.

Alors, pourquoi la poésie ?

La poésie est un de ces sujet qui se fait souvent délaisser, vu comme fantasque et accessoire. C’est pourtant un outil d’instruction puissant, et un art important à étudier à tout âge. La poésie est un moyen de comprendre comment fonctionnent le langage et les symboles. C’est une expression tout à fait légitime des émotions, du ressenti profond, de l’esthétique, d’une appréciation de ce qui est beau dans le monde.

Ce qu’on en tire

Un sens de la communauté : Enseignée en primaire, la poésie permet aux enfants de travailler ensemble avec les instituteurs, en discutant d’un poème par exemple, ce qu’il signifie pour eux et quels sont les meilleurs moyens de l’apprendre. Les poèmes peuvent s’instruire en dance ou en chanson par exemple. Les élèves se retrouvent autour cet intérêt littéraire.

Woman Holding Blue Pen Writing on PaperEcouter ses préférences : Contrairement à d’autres sujets, la poésie n’est pas une science exacte. Chaque élève a des goûts différents en poésie. Etudier différents textes leur permettent de déterminer leurs préférences, d’en discuter, et pourquoi pas de présenter à la classe des argumentaires pour soutenir ses préférences. On demande souvent aux élèves de tenir un recueil de poèmes de leur choix (parfois basé sur un thème ou un style). Partager leurs sélections les encourage à échanger avec leurs camarades et créer ce sens communautaire.

Apprendre à s’exprimer : Au-delà des avantages purement académiques (améliorer l’orthographe, l’énonciation, le style littéraire), étudier et réciter des poèmes permet aux enfants de s’habituer à s’exprimer en public, articuler, vaincre d’éventuelles angoisses, faire porter leur voix … Bien sûr il convient de faire participer toute la classe afin que les élèves voient cela comme un échange.

Améliorer la mémoire : c’est une des raisons prétextées pour enseigner la poésie – à juste titre ! Si apprendre un poème par cœur sans prendre le temps de l’analyser et s’en faire une opinion n’a pas grand intérêt, le processus consistant à lire, comprendre, décrypter un poème, puis identifier les exigences d’énonciation, retenir le texte, puis enfin réciter, comporte de nombreux bénéfices. Il permet de développer la mémoire, l’esprit critique, le charisme …

Recommendations...